Confessions d’une femme enceinte

le

Avant ma grossesse, j’ai toujours été complexée par ma grande taille et j’avais l’impression que tous les gens de taille normale sont des nains à coté de moi -_-. J’avoue que cela me vexait à un point incroyable. Non seulement ma grande taille qui m’agaçait, mais également mon surpoids qui me rendait folle de panique au début de chaque été. Je ne fais pas partie de ces filles qui débarquent à la plage une fois que le thermomètre grimpe d’un degrés, mais je revais quand même d’allonger mes longues jambes sur le sable sans jamais se soucier de leur… poids en fait. De tout façon, J’ai enterré ce rêve depuis que j’ai porté le voile….

Objectivement, j’ai toujours été ronde et donc j’ai été préparé mentalement durant toute ma vie à une forte prise de poids au cours de ma première grossesse que j’attendais avec impatience.

5 mois plus tard, 15 kilos de plus.

Je tiens à remercier mes hormones pour cette catastrophe qui est loin du naturel. Jusqu’à présent, je n’arrive pas à expliquer comment mon organisme a pu générer cette masse d’un seul coup. Résultat, soit une bonne crise de diabète ou un tout gros chubby baby.

Première réaction quand on me voit : ‘’ tiens, ça se voit pas que tu es enceinte, on s’est habitué à tes rondeurs….’’

Moi : ‘’ Chouette ! ’’

Confession, :

Cette prise de poids et toutes ces histoires de mannequinat ne m’importunent plus depuis le jour où j’ai appris pour la première fois que j’étais enceinte. Je mange tout ce que je désire sans aucune culpabilisation et c’est là que je me demande comment j’ai pu mettre tant de barrières et de complexes dans la tête durant tout ce temps ? Ah j’avais oublié de citer que j’ai quand même perdu 25 kilos de graisse et de détresse avant mes noces. J’étais super contente à l’idée de jeter tous mes anciens vêtements et c’est là que ma mère intervient en me disant : ma fille, tu auras besoin de ces fringues dans pas longtemps. Conseil d’une mère. 4 mois plus tard, j’ai pu remettre toute la collection rondeur et bonheur. LOL

Pour résumer, je me déclare capable de porter tous mes kilos de bonheur avec fierté. Grace à ma première grossesse, j’ai pu faire la paix avec mon corps et m’aimer peut importe mon poids. Désormais, je ne vais plus jamais me maltraiter et d’aimer ce corps qui porte mon premier petit fruit d’amour, ce corps qui a donné la vie à mon petit guerrier.

Libre de tout mon poids, enfin.

Youpii !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s